Dimensionnement d’un parc immobilier

Problématique rencontrée

Par sa présence sur des bassins immobiliers sous tension (Paris, Lyon, Bordeaux), un grand groupe de l’éducation privée a eu la volonté de se doter d’un outil de modélisation pour optimiser, à horizon moyen/long terme, l’adéquation entre les besoins d’accueil des étudiants et les ressources immobilières disponibles pour les accueillir.

Le groupe est entièrement locataire des bâtiments qu’il occupe. La recherche de nouveaux locaux se travaille sur des périodes longues, allant de 2 à 5 ans en fonction du secteur géographique. Cette vision à moyen/long terme est essentielle à la direction du groupe pour anticiper les opérations immobilières à mener et ainsi aller chercher les ressources supplémentaires nécessaires pour accueillir la croissance future des effectifs.

Les résultats souhaités

Les résultats attendus par le client étaient les suivants :

  • Calcul des ratios immobiliers, financiers et pédagogiques

L’outil doit fournir des données exploitables aux différentes directions métiers en fonction de leurs attentes mentionnées dans le cahier des charges. L’outil peut ainsi s’appuyer sur les ratios calculés pour les étapes suivantes du processus.

  • Calcul différentiel des capacités d’accueil nécessaires

Un calcul différentiel entre les besoins futurs et les capacités futures du parc est mené pour déterminer, à l’horizon choisi, le nombre de salles en excédent ou en déficit. Ce différentiel doit plus particulièrement être estimé en nombre de salles par type et par capacité, en nombre de sièges pour les salles de cours, en superficie pour les salles de cours mais aussi pour les espaces de vie (cafétéria, salle de repos, etc.) et les espaces de bureaux des personnels. Le calcul des ratios mentionné précédemment permet de déterminer la superficie des salles et des différents espaces mais aussi de valoriser les impacts financiers des différents scénarios simulés.

  • Affectation des capacités d’accueil futures

L’outil développé doit être capable d’affecter les salles aux différentes écoles afin de faciliter le travail des équipes de planification. Autrement dit, chaque école se voit attribuer les salles nécessaires qui lui permettent de faire face à son besoin prévisionnel. La seule contrainte à prendre en compte est celle de la distance et/ou du temps de trajet pour aller d’un campus à un autre.